Comment bien choisir son assurance-vie ?

Comment bien choisir son assurance-vie ?

Comment bien aborder son contrat d’assurance-vie ?

Les Français épargnent beaucoup. Parmi leurs placements financiers préférés, se trouve l’assurance-vie. Ces offres se sont multipliées ces dernières années. Pour s’y retrouver et choisir le contrat le mieux adapté à son profil d’épargnant, certains critères doivent être considérés.

Les atouts de l’assurance-vie

L’un des principaux atouts de l’assurance-vie connus de tous les épargnants est la fiscalité avantageuse applicable aux gains. Elle est pour beaucoup dans le succès que rencontrent les contrats d’assurance-vie. Reste aussi qu’elle permet à l’épargnant de se constituer divers produits d’épargne (des supports), correspondant à ses différentes attentes.

En outre, le montant investi sur un contrat d’assurance-vie est (sauf exception) rapidement disponible. Ceux qui optent avant tout pour la sécurité, privilégieront les fonds euros pour la garantie de leur capital, d’autant que le contexte actuel des taux d’intérêt a conduit à une baisse régulière des rendements.

Malgré les multiples réformes connues par le régime fiscal dérogatoire de l’assurance-vie applicable en cas de décès, il demeure quand même l’un de ses autres atouts majeurs. Dès lors que les primes sont versées avant ses 70 ans à l’assuré, toute somme perçue par un bénéficiaire n’excédant pas 152 500 euros est exonérée des droits de succession.

Critères de choix d’une assurance-vie

« Évitez de mettre tous ses œufs dans un même panier », c’est là la règle de base pour souscrire un contrat d’assurance-vie. Chaque épargnant a la liberté d’ouvrir autant de contrats d’assurance-vie qu’il le souhaite. Cette opportunité est à exploiter à fond pour faire jouer la concurrence. Ainsi, l’épargnant aura la possibilité de choisir non pas un, mais plusieurs contrats d’assurance-vie (notamment Binck vie), dans l’optique de limiter les risques. Ce qui est encore plus sécurisant, c’est la diversité des gestionnaires de fonds. Bon nombre de ces contrats proposent plus de 500 fonds, tandis que d’autres, pas plus d’une dizaine.

Les fonds en euros

Un placement digne de ce nom transite par un fonds monétaire appelé fonds euros. Il est vrai que son taux d’indemnisation est assez faible mais les sommes placées sont bien garanties. N’allez donc pas investir tout votre argent sur un fonds à risque proposant un fort rendement sans avoir encore retiré les frais. Le mieux est de vérifier si le fonds euros de l’assurance-vie choisie est accessible avec peu de frais et un rendement intéressant.

Les intérêts

La plupart des contrats d’assurance-vie proposent aujourd’hui des frais sur versements très réduits, mais attention, certains sous-frais se retrouvent parfois cachés dans la gestion. Le bon réflexe pour évaluer les frais d’un contrat d’assurance-vie est de chiffrer son rendement net, c’est-à-dire, la performance diminuée des frais. La raison de tout ceci est que votre contrat d’assurance-vie doit vous rapporter le plus possible de l’argent, et non pas accroitre les bénéfices de votre établissement financier.

Les options de votre assurance-vie

Les options de gestion sont gratuites sur certains contrats d’assurance-vie. Sur d’autres, les frais de ces options peuvent être prélevés sur les encours ou soumis à une tarification forfaitaire. Ces options de gestion permettent de conserver le choix d’origine de répartition de l’épargne ou de générer des plus values qui sont automatiquement transférées sur les supports en unités de compte. Ce sont principalement : l’investissement progressif, le rééquilibrage automatique, la dynamisation des plus values du fonds en euros, la sécurisation progressive de l’épargne et des plus values.

Le meilleur contrat d’assurance-vie n’existe pas !

Comme dans toute situation de placements financiers, le pire peut côtoyer le meilleur. Le choix d’un contrat multi-support n’est pas toujours un gage de qualité par rapport à un contrat mono support. Il s’agit plutôt de trouver le contrat le mieux adapté à votre projet. Déterminer au préalable la finalité de votre contrat d’assurance-vie en termes d’objectifs, d’horizon de placement, de gains espérés et de risques encourus.

Pour un projet d’épargne sécurisée, vous devez prioriser d’emblée un investissement sur le fonds en euros. Les critères de recherches de performance vont plutôt se concentrer sur le ou les fonds en euros et leur niveau de frais, et non sur le choix des supports ou des unités de compte disponibles.